Présentation de l'exposition

Pour les vies citadines, quand la foule inconnue constitue l'environnement quotidien, que le ciel n'apparaît qu'entre de hauts immeubles, la nature offre une hospitalité généreuse et bienveillante. La forêt est un refuge où paix et sérénité libèrent de contraintes ternes. C'est en quête de cette respiration que Nicolas Belcourt a parcouru la forêt de Rambouillet (Yvelines) pendant huit années. Été comme hiver, de jour comme de nuit, par la marche comme par l'observation en affût, il a appris à la connaître, à en saisir le rythme saisonnier et à y forger des repères qui sont devenus un ancrage intime.

Comme on aime toujours mieux ce que l'on reconnaît, son attachement à cette nature sauvage a crû année après année, au rythme du retour de la jacinthe des bois en avril, des mûres en août, du brame du cerf en septembre et du gel hivernal. L'immense et somptueuse forêt de Rambouillet procure un espace inépuisable de promenades grâce à son statut de forêt domaniale : faune d'une richesse remarquable, nombreux étangs, océan vert des feuillages d'essences diverses, chaos de grès, tout concourt à en faire un lieu exceptionnel à seulement 40 kilomètres de Paris. La transmission de ces moments apaisés est rapidement apparue nécessaire et c'est par le média photographique que Nicolas Belcourt a choisi de les présenter. Photographier la nature n'est pas une simple collection d'images que l'on veut agréables mais le souhait de la révéler dans des moments variés, certains habituels et d'autres plus rares, en étant capable d'accorder toute son importance à la subtilité d'un détail sans négliger la puissance d'un panorama.

Patience et persévérance sont les vertus du photographe qui sait que de nombreuses journées en forêt sont nécessaires pour être le témoin du contre-jour tant recherché, du champignon idéalement éclairé ou du rayon de soleil automnal délicatement déposé sur un feuillage.

L'exposition consiste en quarante-cinq photographies de la forêt de Rambouillet, des images lumineuses et riches en couleurs : http://nicolas-belcourt.photo/foret-rambouillet.html.

Présentation du photographe

Après une longue pratique en photographie argentique, c'est en 2008 que Nicolas Belcourt aborde le numérique. A partir de 2011, le recours à un appareil reflex permet une expression plus précise. Sa pratique de la photographie concerne aussi bien la nature, l’abstrait que des sujets urbains et sociaux. Plusieurs expositions personnelles ont eu lieu en région parisienne en 2016 et 2017 et, après une absence de près de vingt années, Nicolas Belcourt est désormais redevenu toulousain depuis un an.

expo sept 2018